Mighty Mouse

, par Patrice Freney

Test de la Mighty Mouse, dernière souris en date d’Apple. C’est quoi la boulette ?

ENFIN ! Après 20 ans de souris à un seul bouton, la société Apple s’est enfin décidée à proposer une souris plusieurs boutons. Petite anecdote, Steve Jobs, actuel patron d’Apple et ex-patron de NeXT, proposait dès la sortie du NeXT Cube (1988) , une souris à deux boutons....

Bref, elle est là, elle existe, et avec une petite nouveauté.
Tout d’abord, le carton. Comme d’habitude, bien présenté.

À l’intérieur, la documentation et le CD pour installer le pilote (driver). Chose étonnante, car en principe, Apple livre tous les pilotes de ses périphériques dans Mac OS X. Or, une nouvelle version de Mac OS X venait tout juste de sortir. Peut-être qu’Apple voulait éviter les fuites de cette nouveauté, car il y a toujours des petits malins qui vont fouiller dans les entrailles du système d’exploitation.

La bête :

Comme vous pouvez le constater, les deux boutons placés sur la coque supérieure ne sont pas visibles. Pourtant, ils sont présents. On remarque une petite "boulette" en lieu et place de la molette habituelle, et les boutons latéraux, qui eux en revanche, sont visibles (demi-sphère grise).

En fait, c’est bien ici que se trouve la principale nouveauté de cette souris. Les souris habituelles permettent de se déplacer dans une fenêtre dans le sens vertical, mais avec cette "boulette", la navigation peut s’effectuer verticalement, mais aussi horizontalement, voire même en diagonale. Cela n’a l’air de rien, mais on s’y habitue très vite. J’ai pris dernièrement, avec mon PowerBook, une souris avec une molette classique, et j’avoue que pour se balader dans le Finder en mode colonne ou encore pour faire défiler les pages internet ou les photos dans iPhoto, cela s’avère vite indispensable.

Petite vue de dessous pour la partie "optique" :

Les préférences, qui se situent dans "Clavier et souris".

On peut voir que tous les boutons sont réglables, et que les fonctions sont accessibles via un menu. Deux remarques : les boutons latéraux de cette souris ne sont en fait qu’un seul bouton, et ensuite, la "boulette", qui est aussi un bouton, ne permet pas le double clic, ce que je trouve fort dommage, car très pratique.

À l’utilisation, elle est très agréable et ne donne pas mal à la main. Les habitués des souris Apple ne seront pas dépaysés. Elle est aussi bien conçue pour les droitiers que les gauchers, ce qui n’est pas le cas de tous les constructeurs de périphériques.

La "boulette" est vraiment très pratique et très utile. Après quelques semaines d’utilisation, j’avoue de plus pouvoir m’en passer.

En revanche, j’ai vraiment du mal avec les clics. C’est peut-être dû à la position de ma main sur le boîtier de cette souris, car les boutons tactiles n’apprécient pas que l’on laisse traîner ses doigts sur les deux boutons en même temps. Comment ça, ils sont trop lourds mes doigts ? Tssss...
Il m’arrive aussi de devoir cliquer plusieurs fois avant que le clic soit validé. Là, j’avoue de pas comprendre d’où vient ce défaut.

Les boutons latéraux "à capteurs d’effort" sont assez durs à activer. Du coup, je ne m’en sers pas.

Le réglage dans les préférences du temps du double-clic n’est pas le même selon les logiciels utilisés. L’optimisation de ces logiciels (non Apple) pour Mac OS X 10.4.x n’est peut-être pas optimum.

Bref, la gestion de clics de manière générale est à revoir pour cette souris.

Pour le reste, rien à redire. La finition de l’objet est très réussie, comme d’habitude chez Apple.
Le câble peut paraître court, un peu plus de 70 cm, mais il suffit largement pour le connecter au clavier sur un des ports USB libre. Par contre, il est trop court si on désire le brancher à une unité centrale éloignée (Power Mac).
N’étant vraiment pas adepte des souris sans-fil (Bluetooth ou autre), cela ne me gêne pas outre mesure qu’elle soit encore avec un fil. Je comprends tout à fait que l’on puisse ne voir que par le "sans-fil". Peut-être que prochainement, Apple proposera une version Bluetooth.

En résumé :

Les plus :

- la "boulette"
- la prise en main
- la précision
- le silence de la "boulette"
- autant pour les droitiers que les gauchers
- la finition générale

Les moins :

- Les clics ne sont pas "francs"
- Pas de possibilité de double-clic sur "la boulette"
- Le double clic à effet bizarre
- Les boutons latéraux durs à l’enclenchement.
- Le prix (55 €)

J’ai été séduit par cette nouvelle souris, et surtout par cette "boulette" qui permet réellement une navigation aisée. Seule la gestion des clics doit être améliorée.
J’espère qu’elle sera livrée en standard avec tous les Mac prochainement.

Plus d’informations :

Mighty Mouse sur le site d’Apple