Freney.net

Mises à jour matérielles d’un Apple Mac Pro 2008 RAM + SSD

, par Patrice Freney

Le Mac avec lequel je travaille tous les jours, hormis le Mac Book Pro, est un Mac Pro datant de 2008. Il commence à se faire vieux.

La configuration originale était la suivante :

  • 2 x 2,8 GHz Quad-Core Intel Xeon
  • 2 GB de RAM
  • 320 Go de disque dur
  • Carte graphique : ATI Radeon HD 2600 XT

Prix catalogue : 2680 € TTC

Si vous êtes curieux, je vous renvoie sur EveryMac pour la fiche technique.

Quelques configurations plus tard et après quelques OS X successifs, je me retrouve aujourd’hui avec un Mac Pro commençant à ramer sévèrement au démarrage, au lancement des applications et à l’utilisation tout simplement, surtout avec des photos de 10 Mo.

Configuration avant la mise à jour :

  • 2 x 2,8 GHz Quad-Core Intel Xeon
  • 16 GB de RAM
  • 1 To de disque dur + 4 To en RAID interne + 1 To partition. Les quatre baies disponibles pour placer des disques durs sont utilisées.
  • Cartes graphiques : ATI Radeon HD 2600 XT et NVIDIA GeForce GT 120 512 Mo (oui, je suis gourmand, j’ai trois écrans)

Ayant regardé pour un éventuel achat, c’est un peu hors budget pour avoir un équivalent en stockage et en confort d’utilisation, dont les trois écrans.
Éternelle question : faut-il mieux changer souvent de machine en combinant la vente de l’ancienne et l’achat d’une nouvelle ou en acheter une puissante pour quelques années ?
J’ai malheureusement un défaut (oui, chut, je sais, pas qu’un seul), c’est que je garde mes machines pour la collection. Donc revente impossible.

Allez, une dernière mise à jour pour mon noble Mac qui fête dignement ses dix ans.

Côté mémoire : celle utilisée dans ce Mac est très rarement accessible au niveau prix, car c’est de la PC6400 DDR2 ECC à 800 MHz, et bien refroidie avec un gros radiateur.
D’après Apple, 32 GB maximum, mais possible d’avoir 64 GB d’après des revendeurs.

Or, la PC6400 DDR2 ECC à 667 MHz peut convenir aussi, et d’après Barefeats, elle fonctionne très bien dans ce Mac Pro, avec une perte de performance très négligeable, contrairement à mon portefeuille, car étant plus courante, elle se retrouve à des prix bien moins excessifs, surtout qu’il faut remplir les huit emplacements.

Ci-dessous, la platine qui accueille deux barrettes de RAM, ainsi que les deux emplacements de libres. Il y a deux platines dans le Mac, soit un total de huit barrettes pour l’ordinateur.
On voit très bien les radiateurs sur chacune des deux barrettes.

Les barrettes à 800 MHz sont plus onéreuses, un peu plus de 400 € pour 64 GB, contre 300 € pour 32 GB.
En revanche, il faut compter environ 100 € pour 64 GB, contre 60-70 € pour 32 GB pour des barrettes à 667 MHz.

N’ayant pas de confirmation de bon fonctionnement des barrettes de 667 MHz sur mon Mac Pro, et Apple ayant été très pointilleux par le passé avec les caractéristiques de ces composants, j’ai joué la prudence. J’ai acheté un kit de 32 GB ( 8 x 4 GB) à 70 € port compris à un revendeur français. Pour info, j’ai trouvé 64 GB au même prix aux USA.

Voilà donc la configuration actuelle :


Reste le problème du disque dur principal, car il "gratte" en permanence. Un passage à la norme SSD me semble obligatoire. J’avais déjà franchi le pas avec mon MacBook Pro, mais comme il me faut 1 To de capacité, j’attendais que les prix chutent.

Voilà ce que donne un disque dur à plateaux, à 7200 trs/mn :

Environ 60 Mo/s en écriture et 50 Mo/s en lecture.

Deux solutions s’imposent pour placer un SSD standard de 2,5" dans un Mac Pro :

  • soit le placer à la place d’un disque dur classique dans une des quatre baies disponibles, mais il faut un adaptateur 3,5" -> 2,5".
  • soit le placer sur une carte PCIe

Sauf que, si l’on souhaite des performances maximales, c’est sur la carte PCIe qu’il faut placer le SSD, pour des questions de débits.

D’après plusieurs personnes sur différents forums, la référence serait une carte de chez Apricorn, la Velocity Solo x2. N’étant pas disponible, je me suis rabattu sur une carte Sedna Adaptateur SSD PCI Express.
Il y avait aussi la carte OWC Accession S, plus chère que la Sedna.

Je voulais surtout une carte sans pilote et capable de démarrer le Mac. Ce n’est pas toujours le cas avec ce type de carte.

J’avais déjà le SSD, un Crucial MX300 de 1 To qui doit atteindre en théorie 530 Mo/s en lecture et 510 Mo/s en écriture. Je l’avais payé 265 € il y a quelques mois en promotion. On le trouve dans ses tarifs là lors de la rédaction de cet article, mais il a été remplacé par un modèle plus récent, le MX500.

Premier test, je le place dans la baie du Mac Pro avec un boitier adaptateur de chez Crucial.

Voici les performances obtenues :

Environ 230 Mo/s en écriture et 240 Mo/s en lecture.
C’est bien, en progrès !

Second test, le SSD est placé sur la carte PCIe, sur un port x2. En effet, le Mac Pro 2008 possède quatre ports PCIe, deux en x1, deux en x2.

Voici les performances obtenues :

Je suis assez loin des performances données par Crucial, environ 380 Mo/s en écriture (au lieu de 510 Mo/s) et 320 Mo/s en lecture (au lieu de 510 Mo/s).

Je pense que la carte PCIe est en cause, ayant retrouvé d’autres commentaires allant dans ce sens sur les forums.


Je rappelle que je ne suis pas un professionnel, et que le moindre euro investi dans une machine n’est pas rentabilité au sens comptable du terme, contrairement à une société.
Il y a des solutions bien plus performantes, mais bien plus onéreuses aussi.

Même si les performances ne sont pas optimales, mon Mac a gagné en rapidité. Les traitements sur les photos se font beaucoup plus rapidement, ainsi que le démarrage et lancement d’applications.

Dans l’histoire, j’ai aussi libéré une baie pour éventuellement placer un autre disque dur.

Ces petites mises à jour matérielles lui ont donné un coup de fouet ! ;-)

Je pourrai apporter quelques améliorations supplémentaires, comme changer les processeurs afin de gagner quelques gigahertz, mais je ne suis pas adepte de ces modifications, même si je l’ai déjà fait.

Dans tous les cas, mon Mac Pro est limité par OS X, en théorie le dernier supporté par Apple sur cette machine, en version 10.11.x (El Capitan). Il y a des moyens de pouvoir passer à un système 10.12.x ou 10.13.x, mais je ne le souhaite pas. Les deux mises à jour du système d’exploitation d’Apple ne m’apporteraient rien de plus.


Icon : Zach Vega (Own work) [CC BY-SA 4.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/4.0)], via Wikimedia Commons


Derniers articles

  • Apple II 256K Memory Expansion Kit, A2M2058

    , par Patrice Freney

    Le kit "Apple II 256K Memory Expansion", modèle A2M2058, contient des mémoires de type DRAM, huit au total, pour la carte "Apple IIGS Memory Expansion Card", référencée 820-0166-B.
    La carte était vendue avec 256 kB de mémoire et pouvait être étendue jusqu’à 1024 kB (768 kB non recommandé). Il fallait (...)

  • DIY - Fabrication d’un panneau LED

    , par Patrice Freney

    Pour mon projet de photographier tous les objets de la collection Apple, un bon éclairage est nécessaire pour la prise de vues. Je dispose déjà de lampes classiques, deux sur les côtés, et une au-dessus, mais il me manque une source de lumière puissante et qui en plus, pourra être utilisée comme lampe (...)

  • Bilan 2017

    , par Patrice Freney

    C’est l’heure du bilan de l’année écoulée. Bon, je sais, ce n’est pas obligatoire, mais cela permet de voir ce que j’ai fait ou pas sur ce site. Je m’étais promis d’écrire des articles plus souvent. C’est raté. Comme toujours, le temps manque. Je suis parti explorer d’autres horizons, et comme à chaque fois, (...)

  • Quelques séances avec mBot et premier bilan

    , par Patrice Freney

    J’ai profité des dernières séances de juin pour mettre en fonctionnement mon armée de robot mBot avec des petits exercices plus ou moins compliqués pour mes classes de 5e et de 4e, et surtout cela m’a permis de corriger les premiers défauts de consignes données ou de voir les dysfonctionnements du (...)

  • Présentation du robot mBot de Makeblock

    , par Patrice Freney

    Depuis les changements du programme de Technologie lors de la réforme collège 2016, nous avons du investir dans des robots afin que les élèves puissent faire de la programmation appliquée à des objets connectés, pour tous les niveaux du cycle 4 (5e, 4e et 3e).
    Quelques renseignements pris, et avis (...)